lycee ambertLe lycée Blaise-Pascal est un lycée polyvalent qui accueille 500 élèves. Il offre à chacun d’eux une poursuite d’études dans la filière qu’il a choisie en fonction de ses goûts et de ses compétences.

Filière générale

Littéraire, Economique et sociale, Scientifique avec possibilité d’intégrer la section européenne Anglais.

Filière professionnelle sous statut scolaire

CAP Maintenance des véhicules automobiles, Baccalauréats professionnels Gestion administration et accompagnement, Soins et services à la personne.

Filière professionnelle par voie d’apprentissage

CAP Maintenance des véhicules automobiles, Construction bois, Boulangerie, Conducteur opérateur de scierie et Baccalauréat professionnel Technicien de scierie.
Le Centre de documentation et d’information du lycée d’Ambert est une œuvre architecturale magnifique de par sa conception extérieure et intérieure. C’est un espace de lecture, de recherche et de travail dans lequel les élèves et les personnels ont accès à un riche fonds documentaire ainsi qu’à des postes informatiques multimédia connectés à internet et à l’Espace numérique de travail (ENT).
Le lycée, récemment restructuré, est par ailleurs équipé de nombreux ordinateurs, tableaux numériques interactifs, vidéo-projecteurs, salles multimédia et laboratoires de sciences.
Tout au long de l’année, des activités culturelles complémentaires des enseignements sont proposées aux élèves dans des domaines divers : cinéma, poésie, théâtre, musique, arts plastiques, découverte du patrimoine…
L’association sportive permet à ceux qui le souhaitent de découvrir une nouvelle activité ou de se perfectionner dans leur sport favori.

Lycée Blaise-Pascal

  • Adresse

    23 rue Blaise-Pascal
    63 600 Ambert

  • Téléphone

    04.73.82.38.38.

  • Fax

    04.73.82.07.84.

  • E-mail

    ce.0630001j@ac-clermont.fr

La construction, la reconstruction, l’extension, les grosses réparations, l’équipement et le fonctionnement des lycées, des établissements d’éducation spéciale relèvent de la compétence des Régions.

Depuis la loi du 13 août 2004, la région peut devenir propriétaire de ces locaux, soit automatiquement pour ceux dont elle a assuré la construction ou la reconstruction, soit avec l’accord des communes, groupements de communes, ou départements qui en étaient les précédents propriétaires. La région devient également responsable du recrutement et de la gestion, notamment de la rémunération, des personnels non enseignants de ces établissements (personnels techniciens, ouvriers et de service, dits TOS).